Registre des armes à feu

Montréal, le 14 juin 2010

Les étudiants de Polytechnique demandent au NPD de se positionner contre l’abolition du registre des armes à feu

L’Association des étudiants de Polytechnique s’est prononcée, le 11 mars dernier lors d’un vote unanime, « contre le projet C-391 » qui vise l’abolition de l’enregistrement obligatoire des armes d’épaule. Un vote doit avoir lieu incessamment à la Chambre des communes et seul le Nouveau parti démocratique (NPD) n’a pas encore pris position sur cet enjeu. « Pourquoi quelqu’un de bien intentionné aurait-il peur de faire enregistrer son arme et de laisser savoir à la communauté qu’il compte l’utiliser pour aller chasser? Le NPD doit s’opposer à l’abolition du registre », a réclamé Lucas Poncelet, président de l’Association des étudiants de Polytechnique.

En effet, selon les étudiants, il serait tout à fait irresponsable de déréglementer la possession des armes de chasse sachant que c’est ce type d’arme qui, le 6 décembre 1989, a enlevé la vie à 14 jeunes femmes à l’intérieur des murs de l’École.

Les étudiants considèrent qu’il n’y a aucune raison valable de modifier le registre des armes à feu, surtout que son maintien représente une somme dérisoire dans le budget fédéral. De plus, des policiers partout au Canada ont confirmé l’utilité du registre.

Fondée en 1963, l’Association des étudiants de Polytechnique est la plus ancienne association étudiante du Québec. Elle représente plus de 3500 étudiants au baccalauréat en génie de l’École Polytechnique.

Liens :

http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/June2010/14/c4766.html

http://ruefrontenac.com/nouvelles-generales/politiquefederale/24043-npd-registre-armes-polytechnique